Les 5 défis relevés par les démarches collaboratives

coefficience3-demarches collaboratives

 

Finie l’organisation 100% hiérarchique : vous décidez de mettre en place une démarche collaborative au sein de votre entreprise, dans le but de voir émerger de nouvelles idées et innovations ? Voici les 5 défis que vous allez devoir relever.

#1 Favoriser l’empowerment et mobiliser l’intelligence collective
Le management par l’empowerment est un excellent moyen, permettant d’améliorer la performance. Quelques conseils pour parvenir à l’instaurer parmi vos équipes et avancer vers un but commun :

L’intelligence collective émerge en particulier des groupes de petite taille, les échanges y étant davantage fructueux. La réussite d’un projet ou même la performance globale de l’entreprise y sont liées. Intéressant : parfois le groupe crée de l’intelligence collective sans même le savoir !

Avec l’empowerment, mettez en place des règles simples et compréhensibles par tous, qui permettront aux équipes de s’organiser par elles-mêmes. Le but : affranchir les équipes des contrôles omniprésents. Le défi majeur sera de fixer les limites du champ de liberté : pour ce faire, nous recommandons la mise en place d’un système de référence générique, idéal pour combiner ligne conductrice et agilité.

#2 Libérer la créativité
Dans un monde concurrentiel, les organisations sont en recherche de solutions inédites, pertinentes et originales. La créativité est un atout majeur à encourager au sein des équipes, dans le cadre de processus maîtrisé, la confrontation d’idées et l’étude de faisabilité, sont créatrices de valeur. Le manager joue un rôle essentiel pour encourager et soutenir l’équipe. Exemple : le réseau social d’entreprise peut être un très bon outil à mettre en place pour décloisonner la communication.

#3 Encourager l’agilité au sein du groupe dans un environnement aux processus forts
Établir une relation de confiance au sein des équipes est fondamental dans la gestion de projets. Il est important qu’elles soient autonomes et capables de s’autogérer pour que la mise en place d’une méthode agile soit effective. Les principaux changements à apporter sont liés à l’humain. Ce sentiment de confiance et d’appartenance induit par cette approche managériale  favorisera la prise d’initiative et la remise en question des projets et des processus en place pour une efficacité renforcée.

#4 Concilier temps courts et temps longs
Même lorsque les méthodes agiles sont instaurées et fonctionnent bien, il est fondamental de prendre son temps pour définir une stratégie efficiente, en complément des résultats immédiats liés au court terme (rythme technologique, actualités, imprévus).

#5 Encourager les initiatives BOTTOM UP
Le challenge est d’instaurer un état d’esprit donnant envie à tous de participer à la remontée d’informations, incitant au feedback et à la production d’informations constructives. Faire participer tous les collaborateurs et mettre en place un processus de réflexion parcourant toutes les strates de l’organisation. À ce propos, pourquoi ne pas commencer par des réunions productives, incitant tous les niveaux hiérarchiques à participer activement ?

%s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.